Samedi 8 novembre 6 08 /11 /Nov 11:00

 J’avais 14 ans, c’était une chaude journée d’été ou nous étions parties entre copines  faire une promenade à vélo. Nous étions 4 … Sandra, Bea, Clara et moi,  Clara habitait un village voisin, nous devions la rejoindre dans ce même village et serpenter les magnifiques paysages de ma chère Provence. Quelques kilomètres nous séparaient et nous avions alors emprunté une petite route rarement convoitée par les voitures, seuls les riverains et machines agricoles y passaient. C’était un peu plus long mais bien plus tranquille et surtout a l’abri de fadas du volant.

 

Ce jour la je portait un petit haut bleu pâle et un short en jean, déjà à cette époque j’adorais être nue sous mes jupes et shorts. J’aime la sensation du tissu sur la peau surtout à cet endroit, je me sens plus à l’aise et détendue c’est si agréable. Peu fréquentée et surtout peu entretenue, expliquait l’état dans laquelle elle était à certains endroits. Ce chemin tout cabossé que je connaissais, sympa et rigolo commença au bout d’un certain temps à me chauffer le minou à force de se frotter aux vibrations de la selle à chaque chaos. Des bosses et encore des bosses que je trouvais de plus en plus agréables en plus de nos fous rires d’ados en folie. Si agréables que je sentais une certaine humidité entre les jambes sans trop y prêter attention. Heureusement que mon short était foncée, j’aurais été mal à l’aise à la vue de mes copines. Voila que nous arrivions au village afin de retrouver Clara. Une jolie brune au teint pale, que je trouvais encore plus belle ce jour là … le chemin m’avait sûrement rendu un peu euphorique.

Nous voila 4 et nous sommes parties vers la Sainte Victoire par une route moins cabossée … mais les vibrations suffisaient à ce que mon minou reste tout humide. Après une assez longue montée plutôt raide, nous avions décidé d’aller nous installer dans une prairie sur le plateau du Cengle.

 

Une fois quittées les vélos, nous nous sommes installées à l’ombre pour flâner et raconter nos petites histoires d’ados. Fous rires et chaleur à volonté, ce qui m’excitait beaucoup surtout en la présence de Clara. J’ai fini par prétexter aller faire un petit pipi, afin de soulager mon intimité qui réclamait une attention particulière. Une fois trouvé un endroit tranquille et bien caché dans la garigue, je glissais alors un doigt sur mon clitoris. Peur d’être surprise mon excitation était tellement forte, qu’en quelques secondes j’ai atteint un orgasme très court mais très puissant. Essayant de me retenir pour ne pas faire de bruit, j’ai malgré tout laissé échapper quelques gémissements de plaisir. C’était tellement bon, je me sentais si bien …

 

En allant retrouver mes copines, je fus surprise de croiser Clara qui partait faire aussi une petite commission. Je n’ai rien pu lui dire, je lui ai souri bêtement et elle aussi mais d’un air plutôt coquin. Peu être m’avait t-elle vue ? Peut être pas ! J’étais troublée à l’idée qu’elle ait assisté ma séance de masturbation. Je n’osais plus croiser son regard, j’étais partagée entre l’incertitude et la honte, mais étrangement ça m’excitait beaucoup.  

La nuit qui a suivi cette excellente journée, je me suis occupée de mon corps afin de lui donner ce qu’il réclamait en fantasmant sur cet après midi la …

 
© Tous droits réservés

Par lovefanny - Publié dans : vos contributions
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés